Restauration de Meubles

- Historique -

Historique de la Commode

Atelier Bence
9, rue Lejemptel
94300 Vincennes

E-mail : atelierbence@gmail.com
Accès au planAccès au plan

Tel : + 33 (0)1 43 98 24 91
Mobile : + 33 (0)6 60 17 30 71

Rabot


LA COMMODE

          L’apparition de la commode daterait de la fin du XVII ème siècle. Le premier document évoquant ce meuble nouveau est un dessin, projet de André-Charles Boulle (1742 - 1732), daté de 1702. A ses débuts, elle a l’aspect d’un simple coffre à tiroirs monté sur pieds et connaît diverses appellations (table en bureau, bureau en commode) avant d’être définitivement appelée "commode". Quant à son origine, c’est un éternel débat. Certains expliquent que la commode dérive du coffre, dont on a supprimé les incommodités en lui donnant des tiroirs s’ouvrant en façade; d’autres estiment que la commode provient du bureau.

          Un dictionnaire de 1760 donne une amusante définition de la commode : c'est un meuble d'invention très nouvelle que sa commodité a rendu bien vite très commun. En réalité, la commode, née de la nécessité d'un rangement rationnel, existait déjà au XVIIe siècle. Quant au mot il apparaît pour la première fois en 1708 dans une lettre du duc d'Antin qui déclare avoir admiré chez Guillemart deux commodes en placage d'écaille et d'étain en cours d'exécution pour la chambre du Roi à Marly.

          Auparavant, on ne parlait que de caisse à tiroirs. Jusqu'au XIXe siècle, la commode est un meuble cher réservé à l'aristocratie et à la bourgeoisie, elle ne pénètre guère chez les gens modestes.

          La commode dite Louis XVI, aux formes simples et épurées est née sous Louis XV, au milieu du XVIIIe siècle après la découverte des ruines d'Herculanum et de Pompéï et le retour en grâce du style à l'antique. Le livre du marchand mercier Lazare Duvaux nous apprend que, dès 1753, Madame de Pompadour lui a commandé trois commodes à la grecque. Cette simplification des formes va s'accentuer au fil des ans jusqu'à faire disparaître, dans les dernières années du règne, le ressaut hérité de la période Transition. Les bronzes se font discrets. Ils sont parfois remplacés par une simple baguette de cuivre. Il faut dire que la technique ayant progressé, les assemblages, n'ont plus besoin d'être dissimulés. Les pieds fuselés sont àcannelures, les pieds toupies indiquant une fabrication tardive. Autre modèle de commode Louis XVI en acajou, la demi-lune en forme de demi cercle, modèle qui était généralement destiné à être adossé à un trumeau. La commode Louis XVI en acajou connaît une grande vogue à la fin du XVIIIe siècle et on la fabriquera jusqu'en 1820 selon les mêmes procédés au point qu'il est parfois difficile de la dater.

Commode d'époque Louis XIV
Commode d'époque Louis XIV


trait