Restauration de Meubles

- Techniques et astuces -

Retirer différentes taches sur le bois

Atelier Bence
9, rue Lejemptel
94300 Vincennes

E-mail : atelierbence@gmail.com
Accès au planAccès au plan

Tel : + 33 (0)1 43 98 24 91
Mobile : + 33 (0)6 60 17 30 71

Equerre


TACHES SUR LE BOIS

          Les objets mal essuyés laissent des traces blanches sur les meubles cirés. Pour remédier à cela vous imbiberez le meuble d'essence de térébenthine puis vous cirerez. En cas d'échec, sur les bois clairs notamment, frottez la trace avec une noisette de beurre, et cela jusqu'à pénétration complète. Sur les meubles teintés, l'humidité a enlevé le pigment. Vous n'avez que la ressource de teinter à nouveau. Si cela vous effraie, essayez avec une éponge bien humectée d'eau additionnée d'un peu de lessive Saint - Marc (une à deux cuillères à café par litre), d'humidifier toute la surface du meuble ; une dilution légère de la teinture restante peut égaliser la tache.


trait


L'ALCOOL


           Il provient de verres inconsidérement posés sur votre meuble, mais aussi une projection de parfum, d'une bouteille renversée, d'un médicament. L'alcool laisse une trace sur les meubles cirés, comparable à celle de l'humidité, et sera justifiable du même traitement. Mais le dégât est nettement plus grave sur les meubles vernis, car l'alcool dissout la plupart des vernis courants. Un ponçage léger au papier abrasif carrosserie égalisera à l'emplacement de la tache et vous devez procéder à un revernissage.


trait


LA TACHE GRASSE


          En principe, l'essence minérale peut en avoir raison, la benzine, le trichlo également : l'essence à briquet très raffinée réussit lorsque tout a échoué : l'éther est très efficace mais pas pour une empreinte profonde, il est trop volatile. Le défaut des solvants est d'altérer la colle et de décoller les placages mais, sur des bois massifs ils font merveille.

          Autre procédé très efficace qui a le mérite d'être sans danger pour la marqueterie et le placage, l'emploi du talc. En bonne épaisseur sur la tache il sera chauffé très doucement avec un fer à repassé protégé par plusieurs épaisseurs de papier de soie. Le talc absorbera le gras, le papier également. On recommencera avec du talc et du papier propre jusqu'à disparition de la tache. On peut utiliser de la terre de Sommières au lieu du talc.

          Il arrive parfois qu'un meuble sauvé d'un mauvais sort ait servi d'établi et que les taches grasses qu'il porte soient dues au cambouis. Les procédés que je viens de décrire sont parfaitement efficaces, mais en deuxième temps seulement. En premier lieu, vous devez rendre la souillure moins adhérente en la ramolissant, précisément avec de l'huile ou un corps gras propre que vous ferez pénétrer en frottant. Il est possible, d'ailleurs, que le cambouis proprement dit cède à l'action de ces corps gras, que vous enlèverez ensuite comme nous l'avons expliqué.


trait


L'ENCRE


          Les recettes abondent pour éliminer les taches d'encre sur les meubles, et cela démontre bien que le problème est mal résolu. Nous en sommes aujourd'hui au même point qu'il y a cent ans. A cette différence près que l'encre n'est plus d'un emploi courant, même pour les écoliers. Aussi sommes-nous plus souvent confrontés avec des taches d'encre très anciennes sur des meubles ayant servi d'écritoire, tables, secrétaires, etc ... qu'avec des taches récentes. Voici quelques méthodes efficacesqui peuvent être mises en échec par des compositions particulières. Aussi pouvez-vous être amené à les appliquer successivement.



Une tache récente


          Lavage à l'eau pure, puis application de jus de citron.



Une tache ancienne


          Ponçage superficiel pour éliminer les corps étrangers et mettre véritablement le bois à nu. Versez de l'acide sulfurique sur un coton posé sur la tache (pour éviter les coulures) et controlez l'effet obtenu au bout de deux ou trois minutes. Si un résultat tangible se manifeste, c'est la bonne méthode. Recommencez avec un coton propre. Il est peu de taches rebelles à l'acide sulfurique qui a l'avantage de ne pas abîmer le bois.

          Les acides oxaliques (sels d'oseille) étendues d'eau chaude sont également très efficaces, ainsi que l'acide muriatique des ménagères.

          La composition des encres anciennes faisait appel à la noix de galle, au sulfate de fer, au sulfate de cuivre et à la décoction du bois de campêche. Lorsque la plume métallique a remplacé la plume d'oie, on a supprimé le sulfate de cuivre, qui attaque le fer, mais la recette est restée la même dans ses grandes lignes. On peut aisément atteindre ses divers composants avec des acides courants. L'encre rouge est souvent plus rebelle. Son origine est essentiellement végétale : bois du Brésil infusé dans du vinaigre, garance, indigo... (du XVIII ème siècle au XIX ème siècle), avec de l'alun et de la gomme arabique. L'acide oxalique semble tout indiqué, mais bien dilué dans l'eau chaude.

          L'acide muriatique peut y suppléer, toujours très étendu d'eau, en y ajoutant quelques gouttes d'eau oxygénée. Il est possible de voir virer au sombre, même au noir, une encre rouge ancienne, mais ne vous inquiétez pas et poursuivez le traitement, il agit.


trait


LE VIN


          Le vin, ainsi que les jus de fruits, peut imprégner le bois avec une ténacité particulière. Consolons-nous, il est rare que la souillure soit profonde. Raclez ou poncez superficiellement, puis usez d'acide muriatiqueétendu d'eau tiède. Versez sur la tache déjà humecté d'acide quelques gouttes d'eau oxygénée. Les vapeurs de soufrent décomposeront facilement les pigments du vin et ceux de n'importe quel jus ou suc végétal. Il est toutefois difficile d'exposer un meuble à ces vapeurs.

Voici comment procéder.

          Dans une soucoupe, posée à côté de la tache et isolée du meuble par un carton épais pour prévenir les brûlures possibles, faites consumer des fragments de mèche soufrée, telle qu'en vendent les droguistes pour assainir les barriques. Les vapeurs s'élèveront très droit ; coiffez alors votre soucoupe d'un cornet de papier ou, mieux encore, d'une cloche à fromage. La vapeur emplira complètement ce couvercle et baignera parfaitement la surface du meuble.


trait


LE SANG


          Là encore, nous sommes en présence d'une cause de tache plus fréquente qu'on ne l'imagine. Certains stigmates identifiables, sur des meubles qui ont souffert, n'ont pas d'autre origine. Principalement les meubles de campagne.

          Le sang cède facilement à l'eau oxygénée ordinaire. Si la tache persiste, demandez à votre pharmacien du thiosulfate de soude en dilution à 5 %. Vous tamponnerez la tache, qui ne doit pas résister.


trait


LES BRÛLURES


          Ce ne sont pas des taches, mais des agressions mécaniques. Aucun produit chimique ou naturel ne peut décolorer un bois bruni par l'oubli d'un fer à repasser ou d'un mégot. Seul un raclage ou un ponçage profond peuvent atténuer ou supprimer ces traces.