Restauration de Meubles

- Historique -

Historique des Bibliothèques

Atelier Bence
9, rue Lejemptel
94300 Vincennes

E-mail : atelierbence@gmail.com
Accès au planAccès au plan

Tel : + 33 (0)1 43 98 24 91
Mobile : + 33 (0)6 60 17 30 71

Rabot


LES BIBLIOTHÈQUES

L'origine du mot Bibliothèque

          En grec, le terme désignait une bibliothèque (bibliotheca : meuble de rangement).

          Si le coffre puis le cabinet servirent à serrer les livres, l'armoire leur succéda dans cet office au fur et à mesure qu'augmentait le nombre de livres possédés par un honnête homme.

          De simple armoire elle devient vite - fonction oblige - armoire en bibliothèque. Les panneaux sont évidés pour faciliter la consultation des titres des ouvrages protégés des rongeurs par le présence de grilles, puis de la poussière par des panneaux vitrés. Si l'on en croit Viollet-Le-Duc l'armoire bibliothèque existerait depuis Charles V.

          Son usage ne se développera en fait qu'à partir de la fin du XVIIe siècle et connaîtra son apogée aux XVIIIe et XIXe siècles. De petite taille ou monumentale, la bibliothèque se présente sous diverses formes. Armoire basse, armoire haute, armoire de trois quarts, elle existe aussi en meuble à deux corps, la partie inférieure étant souvent à portes pleines et plus profonde pour faciliter la conservation des ouvrages de grand format. La partie haute est en retrait, équipée de panneaux évidés protégés - nous l'avons vu - de grillages ou de vitres.

          Entre les deux corps peuvent être aménagés des systèmes de tirettes permettant de poser et de consulter plus aisément les volumes. L'intérieur est divisé en étagères, parfois réglables dans le sens de la hauteur. Il arrive que l'on conçoive un type d'armoire particulier destiné à un ouvrage spécialisé, comme ce fut le cas pour la fameuse Description de l'Égypte publié entre 1809 et 1826. Tout au long des siècles, les bibliothèques épousent les styles en vigueur lors de l'époque de leur construction. Sanctuaire de l'érudition (ou parfois véritable tombeau), la bibliothèque témoigne à la fois de la culture et de la richesse de son possesseur.

Bibliothèque Louis XIV
Bibliothèque Louis XIV


trait